Votre Puerh du jour

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 15411
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Votre Puerh du jour

Message par Sébastien » 12 Janvier 2014, 11:39

Vincent a écrit :Si je n'avais pas l'impression que Tea Urchin fait beaucoup de thés "hauts de gamme" et appréciés sur ce forum, j'aurais dit que cette description sent vraiment l'arnaque :D aller hop, on prend trois noms réputés pour être très prisés / très chers et on dit que notre galette à deux balles en est un mélange :lol:

Sinon, oui la galette n'est pas "premier prix", mais si c'est effectivement un vrai bon Gu Shu de YiWu et vraiment du LBZ et vraiment du Bing Dao, c'est le tarif, non ? (et si c'est excellent, de toute façon, on ne compte pas.... ah mais zut, le banquier compte, lui :D !!)

ouais enfin y'a 90% de YiWU (Wan Gong) et 10% de BingDao/LBZ...
ce qui m'a vraiment marqué, c'est le parfum des feuilles sèches... pfiou
après oui c'est un très bon puerh, mais quand même très cher pour un puerh de l'année...
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

Olivier
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
   
Message(s) : 574
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Yunnan, China

Re: Votre Puerh du jour

Message par Olivier » 12 Janvier 2014, 11:42

Intéressant et joli retour... YiWu / BingDao / LBZ !? c'est souvent qu'on rencontre un mélange géographique si varié ?


Non c'est pas courant, et entre nous (c'est mon avis) je trouve ca passablement stupide de mettre quelques grammes de Banzhang et de Bing Dao dans une galette de Yi Wu...

C'est effectivement saupoudrer une galette de Yi Wu avec qq feuilles des deux terroirs les plus cher du moment... et j'ai du mal à y voir un réel intérêt gustatif.

(Je parle pas du fait que 99% des thés de Bing Dao ne proviennent pas de Bing Dao (qui rapellons le ne comporte qu'une toute petite poignée d'arbres, presque entièrement loués), et que ceux qui proviennent de Bing Dao n'ont aujourd'hui plus du tout la richesse qui a fait le nom de ce terroir il y'a 8 ans)

Après je dis pas que la galette n'est pas bonne hein, elle est probablement excellente (à ce qu'en dit Sébastien), mais c'est plus à attribuer je pense à la qualité du maocha de Yi Wu employé qu'autre chose.

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 15411
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Votre Puerh du jour

Message par Sébastien » 12 Janvier 2014, 12:27

Olivier a écrit :C'est effectivement saupoudrer une galette de Yi Wu avec qq feuilles des deux terroirs les plus cher du moment...
C'est exactement ça. Et comme tu dis, sans ces 10% "ajoutés", le thé aurait été tout aussi bon.
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

Olivier
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
   
Message(s) : 574
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Yunnan, China

Re: Votre Puerh du jour

Message par Olivier » 12 Janvier 2014, 12:49

Et pour agrémenter votre Bourgogne monsieur, une petite goûte de Romanée-Conti et une larme de Côte de Nuits? ;)

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 15411
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Votre Puerh du jour

Message par Sébastien » 12 Janvier 2014, 13:04

:loool:
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

Vincent

Re: Votre Puerh du jour

Message par Vincent » 12 Janvier 2014, 14:15

Voilà, Olivier c'est ce que je me disais un peu... c'est étrange et je me demande ce que ça peut apporter dans ce cas. Bon, ce qui compte c'est que la galette soit très bonne au final.
Ce que je voulais dire par rapport au prix, c'est que je suis d'accord que 120€ c'est très cher pour une galette de l'année dans l'absolu, si on la compare à l'ensemble du marché (enfin celui qui nous est accessible d'ici). Mais quand on tape dans le très bon YiWu (agrémenté en théorie d'un soupçon de LBZ encore plus cher et de BingDao encore encore plus cher) ça ne me semble pas si surprenant que ça.

Vincent

Re: Votre Puerh du jour

Message par Vincent » 12 Janvier 2014, 14:25

Olivier a écrit :(Je parle pas du fait que 99% des thés de Bing Dao ne proviennent pas de Bing Dao (qui rapellons le ne comporte qu'une toute petite poignée d'arbres, presque entièrement loués), et que ceux qui proviennent de Bing Dao n'ont aujourd'hui plus du tout la richesse qui a fait le nom de ce terroir il y'a 8 ans)


Quand tu dis qu'ils n'ont plus la richesse, tu parles des rares thés qui sont de vrais Bing Dao, qui n'approchent plus ce qu'était Bing Dao il y a quelques années ? Y a-t-il une explication à ce fait ?

Et sinon, par curiosité, tu avais parlé de la galette Mu Shu Cha de Mengku qui fait pas mal de fans par ici, c'est bien elle qui a fait connaître Bing Dao vers 2005/2006 ou bien il y en a d'autres ? et était-elle constituée entièrement du "vrai" Bing Dao dont tu parles ici ? (je suppose que non vu son prix, mais c'est cette information que je n'arrive pas à extraire avec certitude de ce que j'ai lu)

Olivier
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
   
Message(s) : 574
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Yunnan, China

Re: Votre Puerh du jour

Message par Olivier » 12 Janvier 2014, 16:07

Ce que je voulais dire par rapport au prix, c'est que je suis d'accord que 120€ c'est très cher pour une galette de l'année dans l'absolu


120€ c'est cher, mais c'est pas non plus excessif pour du vieil arbre de terroir connu, disons que c'est le prix d'un vrai haut de gamme (après oui à ce prix on est par contre en mesure d'exiger que le thé soit parfait).
C'est par exemple l'ordre de prix du Gu Shu Wang Bing, ou des haut de gamme de chez Chen Sheng (hors Lao Banzhang qui est bien plus cher encore)...

Quand tu dis qu'ils n'ont plus la richesse, tu parles des rares thés qui sont de vrais Bing Dao, qui n'approchent plus ce qu'était Bing Dao il y a quelques années ? Y a-t-il une explication à ce fait ?


Oui je parle de vrai maocha de Bing Dao. J'habite juste à coté de Bing Dao, j'ai donc l'occasion de m'y rendre assez souvent, parfois même à pied, je connais un certain nombre de petit producteurs là bas et j'ai donc l'occasion de boire régulièrement les dernières récoltes au village... et quelque soit le producteur ou les arbres (y compris les plus vieux arbres), il faut bien avouer que c'est totalement surfait, et que même à 1/5 du prix ça serait encore trop cher (le prix du matériau brut devrait dépasser ce printemps les 2000 euros / kg)...

C'est d'ailleurs intéressant de remarquer que si il existe des "Grands thés" connus de Banzhang, comme celui de Chen Sheng, il n'y a pas aujourd'hui de "Grandes galettes" de Bing Dao, qui soient vraiment connues des amateurs.

Quand à la baisse de qualité des thés de Bing Dao, ca serait une longue histoire, mais la sur-exploitation des arbres, mais aussi l'explosion des prix (qui empèche donc d'obtenir une assez grande diversité de jardins pour faire des assemblages fins) sont probablement un bon début de réponse...

Et sinon, par curiosité, tu avais parlé de la galette Mu Shu Cha de Mengku qui fait pas mal de fans par ici, c'est bien elle qui a fait connaître Bing Dao vers 2005/2006 ou bien il y en a d'autres ? et était-elle constituée entièrement du "vrai" Bing Dao dont tu parles ici ?


Non les mu shu 2005-2006 sont des assemblages, qui contiendrait beaucoup de Bing Dao, mais aussi d'autres villages du groupe de village de Bing Dao (mme terroir... tout du moins administrativement), voir probablement d'autres villages de Da Xue Shan.

C'est cependant cet assemblage, et c'est donc aussi la qualité technique, qui fait l'excellence de ces thés. Le rêve du terroir d'où les thés seraient d'emblés fantastique et la recherche romantique de certains pour une prétendu "pureté" est souvent une aberration, et la qualité des grands thés vient souvent avant tout de leur technique et de l'assemblage. Ce n'est pas pour rien que le Lao Banzhang de Chen Sheng (qui se paye le luxe d'acheter les feuilles d'un très grand nombre de jardin de Banzhang) est si suppérieur à ce que l'on peut boire chez un paysans donné de Banzhang... précisément car c'est un produit assemblé (soit, uniquement de jardins de Banzhang, mais assemblé tout de même).

Vincent

Re: Votre Puerh du jour

Message par Vincent » 12 Janvier 2014, 16:48

merci :top: !

Kevin

Re: Votre Puerh du jour

Message par Kevin » 12 Janvier 2014, 17:32

Un Yiwu Peacock Blend 2013, lavage des feuilles 1 minute. 30 secondes et je verse dans mon yunomi, 30 secondes je vense à nouveau dans mon yunomi, 30 secondes et je verse dans mon yunomi, 1 minute et je verse dans mon yunomi. Je mets un cd de Bashung, je me pose dans mon fauteuil club, un casque sur mes oreilles; Et je vis

InstantThe
Avatar de l’utilisateur
Samouraï
Samouraï
Message(s) : 2365
Inscription : 06 Sep. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Votre Puerh du jour

Message par InstantThe » 12 Janvier 2014, 18:07

Les petits plaisirs simples Kevin sont souvent les meilleurs......
Peu importe la couleur ....... Seul le plaisir compte

Lionel
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7838
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : France, St Malo de Phily (35)

Re: Votre Puerh du jour

Message par Lionel » 12 Janvier 2014, 18:10

Kévin : tu cumules 4 infusions dans le même Yunomi ? (le Tadashi Nishihata ?)
"Et si l'on sifflait les fonds de théières
Ou si l'on ne sifflait plus
Qui serait l'adversaire ?"
le vide, c'est la base

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Shōgun
Shōgun
   
Message(s) : 2848
Inscription : 23 Oct. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Votre Puerh du jour

Message par Patrick » 12 Janvier 2014, 18:19

Le rêve du terroir d'où les thés seraient d'emblés fantastique et la recherche romantique de certains pour une prétendu "pureté" est souvent une aberration, et la qualité des grands thés vient souvent avant tout de leur technique et de l'assemblage. Ce n'est pas pour rien que le Lao Banzhang de Chen Sheng (qui se paye le luxe d'acheter les feuilles d'un très grand nombre de jardin de Banzhang) est si suppérieur à ce que l'on peut boire chez un paysans donné de Banzhang... précisément car c'est un produit assemblé (soit, uniquement de jardins de Banzhang, mais assemblé tout de même).


C'est comme dans le vin (en tous cas, à Bordeaux, en Bourgogne les climats sont peut etre trop petits pour agir ainsi), on mélange les parcelles (qui ont des nature de sols et des expositions au Soleil différentes), et d'une année sur l'autre, les mélanges ne sont pas les mêmes..
Je connais peu le vin, mais vu que j'habite à la frontière Médoc/Bordelais, difficile de ne pas en entendre parler. Ici, le classement des chateaux n'a pas évolué depuis au moins le XVIIIè. La classement de Thomas Jefferson, consul à Bordeaux avant d'etre président des USA, est le même que le classement des grands crus établis par les autorités françaises en 1855. Cependant, les vignes ne sont plus du tout les mêmes. Au bout de quelques décennies, on les arrache. L'assemblage tient d'ailleurs compte des différences d'âge des vignes.

J'ai cru comprendre qu'à Darjeeling, on faisait la meme chose : planter/arracher/replanter. Ne le fait on pas en région de Puerh ?

J'ai une autre question : comment est-on si sûr des datations des arbres ? 400, 1000 ans ? Ca m'a toujours semblé un peu légendaire, ca...

JMB
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
Message(s) : 7745
Inscription : 05 Sep. 2013

Ye Sheng Cha, Lan Ting Chun, Da Shue Chun, Yong De, Lincang,

Message par JMB » 12 Janvier 2014, 20:18

Après-midi tranquille à bosser sur l'ordi avec ce puerh de la cave de Leaf. Dégustation un peu "sérieuse" au début pour prendre des notes et des photos (merci application Food d'Evernote pour cela !) et puis après, jai enchaîné les infusions sans compter. Les feuilles sont mises en attente dans une théière et je continuerais sans doute demain après le turbin.


Échantillons Leaf
Acheté via Olivier
5 g dans gaiwan 100 ml
Eau 95 degrés

Mélange de feuilles sombres et d'autres claires. Senteur de tabac (ça a l'air de toujours commencer comme cela, les bons scheng, non ?). (photos 1 et 2)

Rinçage de quelques secondes.

1- 10 secondes pour voir. Senteur de réglisse sous le couvercle. Liqueur jaune orangé, très claire, sentant le fumé qu'on retrouve en gorge immédiatement. L'impression d'avoir fumé une cigarette. L'amertume n'a pas encore eu le temps de s'installer ni les feuilles de donner ce qu'elles ont.
Mais cette première infusion donne envie de prolonger l'expérience.
Le thé glisse au fond de l'estomac où je le sens commencer à faire son office digestif.

2- 20 bonnes secondes pour détendre encore plus ces feuilles, qui me semblent petites. Le couvercle rend le sucré et rien d'autres.
Liqueur à peine plus orangée (photo 3). Toujours pas d'amertume ni d'astringence. De la douceur mais avec aussi quelques notes plus puissantes. Un thé charpenté, très "compact". Pas un thé quotidien mais un thé de réflexion et deu repli sur soi (sans aucune note négative).
Jusqu'à présent, ce thé me va bien.

3- L'envie de le pousser : allez ! 1 minute ! (photo 4)
Sucré et fumé sous le couvercle. On reste dans ces constantes. La liqueur est à peine plus soutenue. À la sentir, on se rend compte que c'est bien un puerh. À la boire, on continue dans la douceur et le fumé.

4- 1 mn 30. Les infusions sont étonnamment stables et on reste dans la même impression. Juste l'organisme qui commence à chauffer doucement.

Sur la langue perdure le goût de l'abricot sec et il m'accompagnera longtemps après avoir arrêté.


On va continuer jusque mort s'en suive ( en espérant que ce sera lui qui cédera). Mais une bonne expérience pour un non-spécialiste de puerh.
Et en fait oui, si le puerh est bon, alors il peut supporter de longues infusions.

Si quelqu'un.e peut m'en dire plus sur cette galette, ou partager des notes de dégustation, je suis preneur.

Image1.jpg

Image2.jpg

Image3.jpg

Image4.jpg

Image5.jpg
Chef de produit thé nature chez Lippetonne and cie

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 15411
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Votre Puerh du jour

Message par Sébastien » 12 Janvier 2014, 20:33

yerk, pas pour moi ça, Ye Sheng, je passe mon tour ^^

ce soir, Bulang EOT 2010. 8g / 10cl. :>>

champignon atomique.jpg
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

PrécédentSuivant