L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

quels éléments sont les plus susceptibles de provoquer l'état de "tea-drunkness"?

L'état dans lequel on se trouve (disponibilité, repos/fatigue, etc).
22
17%
La quantité de thé consommée.
8
6%
La qualité du thé consommée.
16
13%
Le type de thé. (dans ce cas sélectionner parmi les items suivants).
20
16%
Sencha
6
5%
Gyokuro
6
5%
Hojicha
0
Aucun vote
Vert chinois
1
1%
Sheng
17
13%
Shu
3
2%
Oolong (milky, alishan, donding,...)
4
3%
Dancong
7
6%
Rouge chinois
4
3%
Blanc chinois
1
1%
Wild buds
1
1%
Darjeeling
1
1%
Autre thé (merci de préciser si possible)
10
8%
 
Nombre total de votes : 127
Elise
Avatar de l’utilisateur
Graine de Théier
Graine de Théier
Message(s) : 3728
Inscription : 16 Feb. 2016
Localisation : Genève, Suisse

L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Elise » 18 Mai 2017, 17:37

Je voudrais faire un petit sondage auprès des buveurs de thé que vous êtes tous au sujet de l'ivresse du thé, ou tea-drunkness.

Sollicitée pour une intervention de type "dégustation enchaînée" ce dimanche (21 mai 2017) dans le cadre d'une journée sur le thème "Tea Drunk Theory" à l'espace galerie FORDE (Genève), je cherche à enrichir mes propres expériences de tea-drunkness par le partage des vôtres.

Si vous avez des commentaires ou des ajouts à faire, merci de m'aider à enrichir la liste des facteurs possibles pour atteindre cet état de tea-drunkness.
『茶禅一味』『以心伝心』

JMB
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
Message(s) : 7597
Inscription : 05 Sep. 2013

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par JMB » 18 Mai 2017, 19:50

Autre thés : ça m'est arrivé avec des Liu Bao Cha.

Mais je me demande si mon état du moment n'a pas influé à, disons au pif, 60 %. Rien pour mesurer, juste pour dire que l'état du moment prime sur le thé.
Chef de produit thé nature chez Lippetonne and cie

Étienne
Avatar de l’utilisateur
Gourou
Gourou
Message(s) : 3370
Inscription : 17 Feb. 2014
Localisation : Paris

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Étienne » 18 Mai 2017, 23:09

Pour moi principalement il y a une distinction nette entre certains Danc Cong, Yancha, plus ou moins Vieux Sheng et le reste du monde. Le ressentit est très différent des autres.

Après je ne saurais pas trop dire pour certains autres. Quand t'enchaine Sencha sur Gyokuro, il se passe bien un truc dans ton corps. Seulement la caféine ? Aucune idée, mais c'est différent en tout cas.

Après, ce que je trouve dur, ce que le ressentit est global : tea drunkness + effets de bouches/gorges + parfum etc. Je ne sais pas toujours dire précisément ou s'arrête une matière épaisse en bouche, un fort effet de gorge et une sensation de détente, par rapport à la tea drunkness. Par exemple un gyokuro est un thé très «physique», mais tea-drunk ? J'ai pas l'impression…

David
Avatar de l’utilisateur
Kensui
Kensui
   
Message(s) : 17551
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Bruz

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par David » 19 Mai 2017, 00:41

Pour moi ce sont en général les thés de très bonne facture qui me font cet effet là. Mais d'après Tim de PcT, certains mauvais thés peuvent aussi provoquer cette réaction.

Comme toujours, on trouvera une explication scientifique et une autre énergétique. Akira dit que les ions de Fer contenus dans les thés de bonne qualité vont provoquer une dilatation des vaisseaux sanguins qui va elle-même provoquer une plus grande oxygénation (du cerveau j'imagine) provoquant cette "ivresse".

L'autre explication est plus orientée Qi et énergie.

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 15092
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Sébastien » 19 Mai 2017, 09:29

principalement observé sur des puerh sheng, et c'est très variable en fonction de l'état.
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

Luk Zijeko
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
Message(s) : 1284
Inscription : 08 Apr. 2016

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Luk Zijeko » 19 Mai 2017, 11:27

Dans les autres thés, un liu bao cha de 2003 eot m'avait marqué.
Je pense qu'il y a aussi des réactions physiques différentes selon les personnes à la théine notamment (je mettrais une case complexion en plus même si la première case s'en approche).
T'es O.K., t'es bath, t'es in.

Gaiwawan
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
Message(s) : 645
Inscription : 15 Jan. 2017

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Gaiwawan » 19 Mai 2017, 15:59

Autre pour moi.

Certes, la qualité est un facteur essentiel mais je suis tea-drunk quand je reviens à une famille de thé que je n'ai pas bu depuis longtemps. Je dirais donc que le principal facteur est la variété, le changement, la re-découverte !

medithes
Avatar de l’utilisateur
Postulant
Postulant
   
Message(s) : 44
Inscription : 20 Jun. 2015

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par medithes » 22 Mai 2017, 08:57

autres : oriental beauty
"je n'ai pas la mystique de la hiérarchie" G. Bachelard

Aymeric
Postulant
Postulant
Message(s) : 34
Inscription : 24 Feb. 2016

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Aymeric » 22 Mai 2017, 13:18

Sur les Sheng, bien sur.

Par contre, je suis aussi sensible à cet effet sur les thé verts, et en particulier les gyokuro ++ (quand préparé très concentré) . Ça ne dure pas longtemps, moins que de l'alcool, mais cet effet de bien-être méditatif est tout à fait satisfaisant et relaxant.

Et puis on a pas mal à la tête après ^^

Elise
Avatar de l’utilisateur
Graine de Théier
Graine de Théier
Message(s) : 3728
Inscription : 16 Feb. 2016
Localisation : Genève, Suisse

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Elise » 23 Mai 2017, 10:46

Merci à tous pour votre participation au sondage (ceux qui n'ont pas encore donné leur avis peuvent toujours le faire). Votre participation m'a été d'une grande aide et je retrouve parfaitement ma propre expérience dans la tendance générale.

Voici donc un petit compte rendu de cet événement issu du nouveau site lancé récemment par Xavier: Post Tenteras Tea.

Sur PTTea, Elise a écrit :Sollicitée par l’équipe actuellement en charge de la FORDE dans le cadre d’une journée sur le thème de l’Ivresse du Thé (Tea Drunkness), j’ai tenté avec l’aide de Xavier de cerner les différents aspects de cet état et ses différents catalyseurs.
Après un sondage auprès de buveurs expérimentés, nous avons pu dégager certains facteurs récurrents, tels que l’état d’esprit et de disponibilité du sujet, la qualité et le type de thé et finalement la quantité de thé consommée.
Sur cette base ont été choisis pour l’occasion un sencha infusé à froid (TdJ), un puerh sheng de 2007 (YS) et un oolong taïwanais très peu fermenté (TM). La suite est en images ici.

Capture d’écran 2017-05-23 à 10.42.50.png
『茶禅一味』『以心伝心』

David
Avatar de l’utilisateur
Kensui
Kensui
   
Message(s) : 17551
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Bruz

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par David » 23 Mai 2017, 11:30

:top:

emmanuel
Avatar de l’utilisateur
Disciple
Disciple
 
Message(s) : 341
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Bruxelles

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par emmanuel » 25 Mai 2017, 08:41

David a écrit :Pour moi ce sont en général les thés de très bonne facture qui me font cet effet là. Mais d'après Tim de PcT, certains mauvais thés peuvent aussi provoquer cette réaction.

Comme toujours, on trouvera une explication scientifique et une autre énergétique. Akira dit que les ions de Fer contenus dans les thés de bonne qualité vont provoquer une dilatation des vaisseaux sanguins qui va elle-même provoquer une plus grande oxygénation (du cerveau j'imagine) provoquant cette "ivresse".

L'autre explication est plus orientée Qi et énergie.


Il faut à mon avis distinguer la tea-drunkness (qui est l'objet de ce fil) de la notion plus large de Qi qui comprend un ensemble d'effets physiques, dont l'ivresse du thé, mais qui en exclut certains comme ceux liés à la caféine.

Les ions de fer n'expliquent pas tout le phénomène d'ivresse à mon avis. Par exemple, le fait que la plupart des thés gagnent en énergie/force en vieillissant. J'avais lu il y a quelques temps, mais je ne sais plus où, que l'ivresse serait due à certains micro-organismes présents sur les feuilles de thé (plus ou moins dès le départ selon la région et le mode de culture des théiers).

Je pense aussi que la sensibilité au thé et à ses effets est certes subjective (et varie selon les moments pour un même sujet) mais elle se travaille, se cultive, au travers de la méditation, du Qi Gong ou du Yoga.

J'ai pour ma part expérimenté l'ivresse du thé avec toutes les familles de thé chinois (même si plus avec les Sheng Cha, ce qui en fait pour moi un thé spécial), mais jamais avec un thé japonais. C'est une des raisons pour laquelle je n'en bois presque pas. Si vous avez des références à me conseiller je suis preneur ;) .

Elise
Avatar de l’utilisateur
Graine de Théier
Graine de Théier
Message(s) : 3728
Inscription : 16 Feb. 2016
Localisation : Genève, Suisse

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par Elise » 25 Mai 2017, 10:27

Merci pour ces précisions intéressantes.
『茶禅一味』『以心伝心』

David
Avatar de l’utilisateur
Kensui
Kensui
   
Message(s) : 17551
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Bruz

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par David » 25 Mai 2017, 10:44

c'est parce que les thés japonais ne sont pas incarnés...

Image

emmanuel
Avatar de l’utilisateur
Disciple
Disciple
 
Message(s) : 341
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Bruxelles

Re: L'ivresse du thé, ou tea-drunkness

Message par emmanuel » 25 Mai 2017, 13:29

David a écrit :c'est parce que les thés japonais ne sont pas incarnés...

Image


Il doit me manquer des références :mouais:

Suivant