Apprentissage - étape 3 : la pratique

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6079
Inscription : 21 Oct. 2013
Localisation : Provence

Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Blossom » 22 Novembre 2013, 16:59

Nouveau tome de mon aventure, la pratique!....

Je commence par me faire la main avec ce que j'ai à la maison, à savoir du palais des thés et du mariage frères. Cet après-midi, mon fils à la sieste, et c'est parti pour une cession avec le maori blue MF.

Première constation, je me demande jusqu'à quel point c'est bon de lire le forum, les blogs et regarder des vidéos, parce qu'une fois revenue sur terre, le contraste est saisissant : j'ai le pouce brûlé, j'en ai mis de partout! On est bien loin des belles vidéos de gong fu cha..... C'est ce qui s'appelle se remettre les yeux en face des trous!
Est-ce que c'est possible que mon problème de verse du gaiwan vienne de la conception du gaiwan? Ou bien j'ai deux mains gauches?
(Petite note à moi même, commencer à m'entraîner sur des thés verts, les autres, c'est trop chaud pour les doigts!! :mrgreen: )
Je devrais avoir la réponse à ma question d'ici une dizaine de jours, j'en ai commandé un à Stéphane E. Je suppose que je peux avoir confiance en la qualité de ses ustensiles.

Deuxième constatation, je suis impressionnée par la différence entre l'odeur et le goût!! À l'odeur des feuilles sèches dans le gaiwan chaud, j'avais envie d'arrêter. Je lui ai trouvé une odeur de.... Poussière? Je ne sais pas dire exactement (là aussi, quand je lis vos descriptions, ça a l'air tout simple, mais c'est un exercice difficile en réalité!), mais moi qui aime le frais, le foin, les fleurs, le sucré, ça m'a un peu refroidie.
Et le goût, j'ai été surprise de ne pas retrouver cette odeur de presque brûlé!
Par contre j'ai trouvé que l'astringence m'empêcher de profiter pleinement du goût.
Bref, ça a l'air d'être très riche une vraie dégustation d'un thé de qualité!

Sinon, comme la dernière fois, il me donne un peu mal au crâne. Je vais continuer à me faire la main dessus, mais pas sûr que je le boive.

Bon, plaisir toutefois, c'était ce moment de calme, rythmé par le remplissage du gaiwan, la verse dans le pichet, deuxième infusion immédiate pendant que la première rejoignait ma tasse, puis pause pour laisser tout ça tiédir. 'bref, moment de détente malgré un thé médiocre.
Image

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 14298
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Sébastien » 22 Novembre 2013, 17:09

étape 3, la pratique...
je te le dis tout de suite, ça sera l'étape la plus longue, et à vrai dire on n'en sort jamais.

ne surtout pas oublier de :

- prendre du plaisir
- prendre du plaisir
- prendre du plaisir
- et prendre du plaisir

le reste...

pour le gaiwan, oui ça peut brûler un peu...
pour ne pas en mettre partout, il faut laisser un espace suffisant sinon l'eau a tendance à se répartir sur les côtés et donc à se rapprocher de tes doigts.
pour la manipulation pure et dure du gaiwan tu peux toujours t'entraîner avec de l'eau froide, sans thé.
mais ça va venir tout seul.

à bientôt !
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6079
Inscription : 21 Oct. 2013
Localisation : Provence

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Blossom » 22 Novembre 2013, 17:37

Merci Sébastien.
En effet, je me doute que c'est long, l'objectif étant ce cheminement justement.
Mais je te rassure, ça m'a remis les pieds sur terre, je sais que je pars de très loin derrière vous!
Mais y'a pas de problème, rien de plus normal.

J'avais l'habitude d'infuser en théière de 300ml environ, donc le gaiwan, j'avais l'impression que j'allais passer ma vie à manipuler tout ça pour boire deux malheureuses gorgées, mais en fait, je me suis laissée bercer par la succession d'actions, le temps de repos pour le laisser tiédir était planant, bref j'ai profité du moment.

Merci pour l'astuce, je vais essayer en l'ouvrant plus.
Image

JMB
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
Message(s) : 7090
Inscription : 05 Sep. 2013

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par JMB » 22 Novembre 2013, 18:18

On en est tous passés par là. Moi, c'est du récent, et les premiers temps, c'était ouille à chaque fois que le prenais le gaiwan en main.

Puis on arrive à le faire naturellement, tout cela vient par la pratique, Sébastien a bien raison de le dire. Maintenant, si je dis "ouille" c'est vraiment parce que j'ai rempli à ras bord.

L'ouverture du gaiwan est importante pour que l'eau ne reflue pas sur les bords. Ceci dit, ça va pour des thés à grosses feuilles, sinon, le thé passe au travers.
Chef de produit thé nature chez Lippetonne and cie

Vincent

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Vincent » 22 Novembre 2013, 19:30

idem, je me suis un peu brulé au début, probablement comme tout le monde. Mais j'ai constaté que ca dépend quand meme pas mal du gaiwan, et énormément de la quantité d'eau que tu mets comme dit au-dessus. Si tu continues à te bruler, essaie un tout petit peu moins d'eau...

Gosseyn
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
Message(s) : 1101
Inscription : 17 Sep. 2013

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Gosseyn » 22 Novembre 2013, 19:33

:lol:

mes deux ou trois premières sessions avec un gaiwan m'ont rempli de consternation parce que ce dernier semblait obstinément convaincu qu'il fallait répandre du liquide partout autour de la tasse ...

le lendemain, ça c'est beaucoup mieux passé et le surlendemain c'était devenu un mouvement automatique, de ces mouvements qu'on fait sans y penser.

Courage, donc !

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 14298
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Sébastien » 22 Novembre 2013, 19:42

on peut même en manipuler 2 simultanément :mrgreen:
Sans titre.jpg

(Olivier lors du festival du puerh à Bruxelles)
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6079
Inscription : 21 Oct. 2013
Localisation : Provence

jade hung shui oolong de zhu shan

Message par Blossom » 04 Décembre 2013, 17:25

Nous y voilà, première dégustation d'un thé de Stéphane, le jade hung shui oolong de zhu shan :
http://teamasters.blogspot.tw/2013/05/2013-spring-jade-hung-shui-oolong-from.html

3 grammes, en mini gaiwan, 50ml, eau bouillante mais aux alentours de 80° dans le gaiwan.
Infusions de 20/30/40/40/50/2min/3min.

Mes impressions :

L'odeur des feuilles sèches dans le gaiwan chaud, une vraie gourmandise, une odeur de gâteau, de pâtisserie, un régal. La première infusion était dans ce domaine, mais trop légère car trop courte je pense. Les feuilles étaient encore pas mal enroulées.
A partir de la deuxième, une astringence et une amertume légères ont fait surface, très agréables.
J'ai aussi mis le doigts sur ce parfum qui m'interpelle depuis le maori blue, c'est je pense, l'odeur caractéristique de la torréfaction. J'aime bien, mais c'est dans le domaine du sérieux, je ne sais pas trop comment d'écrire ça. C'est pas vraiment du plaisir léger et naïf. Ça me fait penser aux sensations quand on fume.
Les feuilles ont eu du mal à se dérouler, je me demande si on si petit gaiwan est vraiment judicieux?
À la troisième infusion, l'astringence et l'amertume sont montées d'un cran, sans être désagréables, toujours dans ce domaine de plaisir "sérieux". Mais les autres arômes s'étaient déjà effacés.
À la cinquième infusion, j'ai essayé à 70°, l'amertume et l'astringence ont reculé, mais plutôt du fait de l'épuisement des feuilles.
La liqueur a conservé sa jolie couleur doré profond tout le long de la session, limpide.

Pour conclure, j'ai passé un bon moment, je me sens "concentrée", mais j'ai quand même une frustration d'avoir raté ma première infusion et d'être passée à côté de ses arômes gourmands. Et un peu déçue aussi de ne pas y avoir trouvé plus de subtilités.
Vos avis et conseils sont les bienvenus si vous pensez que j'ai pu passer à côté.
Comme il fait parti des moins chers qu'ils proposent, ce thé ferait parfaitement l'affaire pour un thé de tous les jours, un thé à boire quand l'envie de thé est grande mais les conditions pas idéales, le genre de thé qui pourrait m'aider à me recentrer un jour où le rythme s'accélère.
Un bon moment passé en sa compagnie, qui me donne déjà envie de continuer.
Là il me prépare une ultime infusion en version longue, pour demain matin probablement.
Image

David
Avatar de l’utilisateur
Kensui
Kensui
   
Message(s) : 16346
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Rennes

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par David » 04 Décembre 2013, 17:38

Mon conseil pour commencer : eau à 100°C avec gaiwan préchauffé.

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6079
Inscription : 21 Oct. 2013
Localisation : Provence

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Blossom » 04 Décembre 2013, 17:45

L'eau bout dans la bouilloire et dès que ça bout, la chauffe s'arrête. Normalement c'est 100°, non?
Je vais refaire des essais, mais j'ai versé de l'eau bouillante dedans pendant une minute avant la première infusion, donc ça devrait être ok? C'est peut être mon thermo qui déconne. Ou alors j'ai reniflé les feuilles sèches trop longtemps?
Je vais réessayer.
Merci.
Image

Sébastien
Avatar de l’utilisateur
Futaoki
Futaoki
   
Message(s) : 14298
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Nantes

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Sébastien » 04 Décembre 2013, 17:48

David a écrit ça car tu as mentionné "80°c dans le gaiwan", et 70 pour la cinquième infusion.
pour les wulong et les puerh, pas de prise de tête avec la T°C : à fond.
si c'est trop infusé, tu infuses moins longtemps mais toujours à chaud.
Matcha ga mainichi, ishya wa tôku ni
抹茶が毎日、医者は遠くに

David
Avatar de l’utilisateur
Kensui
Kensui
   
Message(s) : 16346
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Rennes

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par David » 04 Décembre 2013, 17:57

Oui, voilà. Toujours l'eau la plus chaude possible pour les oolong, sauf dans de rares exceptions. Mais là, c'est du oolong (légèrement) torréfié, donc pas de sentiment. L'eau bout, tu verses.

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6079
Inscription : 21 Oct. 2013
Localisation : Provence

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Blossom » 04 Décembre 2013, 18:20

Oui Sébastien, je comprends.

C'est ce que j'ai fait, ça bout je verse, mais peut être que le gaiwan à trop fait perdre de degrés? Ou alors mon thermo déraille.
Là j'ai lancé une infusion longue, donc je referai des essais demain matin.

C'est bon pour tous les oolongs de Stéphane la température au max? Comment je reconnais ceux à ne pas ébouillanter?
Image

Lionel
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6096
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : France, St Malo de Phily (35)

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Lionel » 04 Décembre 2013, 18:23

Blossom a écrit :C'est bon pour tous les oolongs de Stéphane la température au max? Comment je reconnais ceux à ne pas ébouillanter?


Plus le thé est "vert" soit peu oxydé, plus il est potentiellement fragile, donc eaux moins chaude...
le vide, c'est la base

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7540
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Apprentissage - étape 3 : la pratique

Message par Leaf » 04 Décembre 2013, 18:31

Les wulongs plus fragiles qui préfèrent une eau un tout petit peu moins chaude (mais vraiment un tout petit peu, hein, genre autour de 90 degrés) sont les thés qui ont des feuilles un peu plus fragiles et très fraîches comme les Baozhong, qui ont des feuilles torsadées mais encore bien vertes (contrairement aux DanCong par exemple où les feuilles sont brun-noir et qui, elles, supportent très bien les hautes températures). Les wulongs roulés en revanche demandent 100 degrés, les feuilles sont très épaisses et demeurent recroquevillées si l'eau n'est pas assez chaude. ^^

Tu parles d'un thermos, est-ce parce qu'il a un thermomètre intégré que tu as l'impression qu'il déconne ? (Parce que si c'est le cas, je confirme, il y a toutes les chances. ^^ Le mien dans le temps n'arrivait jamais à dépasser 90 degrés là où un thermomètre normal planté dans le thermos passait tout de suite à 97.)

Suivant