Réflexions sur la classification des thés

Bruno

Réflexions sur la classification des thés

Message par Bruno » 10 Janvier 2015, 20:15

A mon avis, la classification blanc/jaune/vert/wulong/rouge/noir, même si elle est trés utile, apparait imparfaite quand on gratte un peu.

Premièrement, il y a des thés qui échappent à cette classification.
Deuxièmement, certaines familles sont tellement vastes et complexes, qu'elles mériteraient d'être découpées en sous-familles. Je pense par exemple au Wulong.
Troisièmement, nous ne sommes pas en présence de 6 classes clairement distinctes, avec des ruptures nettes entre familles, mais plutôt confrontés à un continuum dans le degré d'oxydation.

Pour ces raisons, je préfère classer les thés dans ma tête en termes de procédé de fabrication, plutôt que de couleur. Ma classification est une arborescence avec au sommet

- Thés verts
- Thé semi-oxydés
- Thés rouges
- Thés noirs

Au deuxième niveau de l'arborescence, je raisonne en termes de procédé de fabrication. Par exemple pour les thés semi-oxydés:
- thé jaunes
- thés blanc
- wulong Chinois et Taiwanais
- Darjeeling FF
- Nouveaux thés semi-fermentés: "oolong" japonais, indien...
Cela me semble faire sens. Certains wulong sont moins oxydés que certains thé blancs, et certains Darjeeling sont moins oxydés que certains wulong.
C'est donc le process qui est différenciant, pas le degré d'oxydation.

Il y a d'autres niveaux sous le troisième. Autant qu'on veut en fait.

Que pensez-vous de cette idée?

Tanguy
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
 
Message(s) : 707
Inscription : 24 Aug. 2014

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Tanguy » 10 Janvier 2015, 20:17

c'est très bien !!! :bravo:
C'est vrai qu'on peut y réfléchir , ça éviterai les confusions entre thé vert japonais et chinois, les thés noirs (en parlant de pu erh shu) et thés rouges ... bref , bravo !
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme...

Patrick
Avatar de l’utilisateur
Shōgun
Shōgun
   
Message(s) : 2956
Inscription : 23 Oct. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Patrick » 10 Janvier 2015, 20:19

Le constat est bon. D ailleurs les wulongs furent considérés comme sous catégorie du thé noir. Apres pour tes catégories je suis plus circonspect. Et si chacun a une maniere de classer, je ne sais pas si le classement vaut qq chose.

Ségolène
Avatar de l’utilisateur
Samouraï
Samouraï
   
Message(s) : 2034
Inscription : 25 Sep. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Ségolène » 10 Janvier 2015, 20:29

Patrick a écrit :Le constat est bon. D ailleurs les wulongs furent considérés comme sous catégorie du thé noir. Apres pour tes catégories je suis plus circonspect. Et si chacun a une maniere de classer, je ne sais pas si le classement vaut qq chose.

Exactement. :-_-:
Les catégories par couleur/famille/type de thé sont inexactes, fluctuantes, imprécises... autant de petits défauts relatifs aux généralités quelles qu'elles soient. Mais elles aident tout de même à nous guider dans le monde vaste du thé.
Bruno, tes catégories perso ne me conviennent pas. Je n'adhère pas du tout à certaines, même ! :nonono: Mais je comprends tes interrogations. Le débat est lancé. 8-)
En rébellion contre l'Empire du Dark Shu ! :twisted:


LE CUB DE THÉ, club de thé de Bordeaux-CUB.

JMB
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
Message(s) : 7098
Inscription : 05 Sep. 2013

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par JMB » 10 Janvier 2015, 21:44

Bruno, peux-tu STP mettre des exemples de thés en face de tes classifications ? Cela permettrait d'éclairer ma lanterne.
Chic, on va faire de la taxonomie ;-)
Chef de produit thé nature chez Lippetonne and cie

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7542
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Leaf » 10 Janvier 2015, 22:23

Je suis un peu avec Patrick et Ségolène sur ce coup-ci... L'interrogation est intéressante, mais les catégories ne me conviennent pas.

De plus, autant certains thés mériteraient peut-être d'être reclassés (Darjeeling) ou renommés (Puerh/Hei Cha) sur le forum, autant la classification par "couleur" me semblait à la base être une classification par procédé de fabrication justement (à l'exception des Darjeelings, qui ne sont vraiment ni rouges ni wulongs au final). Grossière peut-être, avec des imperfections, mais quel système est parfait ? ^^

Belle réflexion en tout cas !

Fabien
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
 
Message(s) : 1494
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Golfe of ze Morbihan

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Fabien » 10 Janvier 2015, 23:12

C'est vrai que, comme toi, je ne suis pas toujours d'accord avec certaines classifications ou habitudes (Darjeeling dans les thés rouges par exemple). Rien n'est parfait et tout est perfectible.

Mais, comme mes compères ci-dessus, je ne suis pas super convaincu par ce que tu nous proposes. Ni par l'idée générale, ni par tes catégories perso. Tu laisses complètement de côté l'aspect historique et culturelle en ne considérant que le processus de fabrication, voire que le degré d'oxydation, ce qui, pour moi, est bien trop limitant.

Le thé, pour moi, ça ne peut pas être juste de la technique. Ni dans la culture des théiers, ni dans la fabrication, ni dans l'appréciation de la boisson et des arts qui y sont associer. Pour résumer : dans le thé, l'essentiel est ailleurs (elle n'est pas de moi mais je la partage complètement).

Fabien
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
 
Message(s) : 1494
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Golfe of ze Morbihan

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Fabien » 10 Janvier 2015, 23:30

Tanguy a écrit :c'est très bien !!! :bravo:
C'est vrai qu'on peut y réfléchir , ça éviterai les confusions entre thé vert japonais et chinois, les thés noirs (en parlant de pu erh shu) et thés rouges ... bref , bravo !
Et encore, il y a pas mal de discussions sur la classification à établir entre :
- pu'er sheng cha mâtures
- pu'er sheng cha en cours de maturation
- pu'er sheng cha primeurs
- pu'er shu cha
- hei cha ou thés noirs classification chinoise (liu bao, liu an entre autres)
- thés noirs classification occidentale (Darjeeling SF, Assam, Ceylan, Sri Lanka, Afrique, Amérique du Sud...)
- thé "magique" juste incroyable trouvé par Maîtresse dans un monastère retiré après plusieurs dizaines d'années de vieillissement (si vous vous posez la question, non ce n'est pas une blague, il leur en reste quelques paniers au coffre...)
:lool:
Et si avec tout ça on fout pas la trouille à de potentiels intéressés par le forum, je ne sais plus quoi faire... à part leur envoyer Yoann

Ségolène
Avatar de l’utilisateur
Samouraï
Samouraï
   
Message(s) : 2034
Inscription : 25 Sep. 2013
Localisation : Bordeaux

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Ségolène » 10 Janvier 2015, 23:33

:loool:
En rébellion contre l'Empire du Dark Shu ! :twisted:


LE CUB DE THÉ, club de thé de Bordeaux-CUB.

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7542
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Leaf » 10 Janvier 2015, 23:37

:lool:

Bruno

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Bruno » 11 Janvier 2015, 00:59

Vos remarques à tous sont excellentes!

Je ne remets nullement en cause la classification traditionnelle, que j'utilise moi-même d'ailleurs. Il est très vrai que sans généralisation, sans simplification, sans utilisation d'un language commun, toute discussion devient vite impossible.

Mais, quand on se place non pas au niveau des échanges sur un forum, de la communication, mais à celui de la réflexion personnelle, un degré de granularité et de nuance plus fins peut-être sont-ils plus appropriés?

Bruno

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Bruno » 11 Janvier 2015, 01:06

JMB a écrit :Bruno, peux-tu STP mettre des exemples de thés en face de tes classifications ?

Aux niveaux 1 et 2, je ne sais pas s'il y a besoin d'exemples, puisque je cite des catégories biens connues: verts, wulong, Darjeeling FF...
Ce que je trouve passionnant, ce sont les thés situés aux frontières. Vert ou jaune? Wulong ou rouge?
Si c'est le sens de ta question, je peux développer.

Étienne
Avatar de l’utilisateur
Gourou
Gourou
Message(s) : 3297
Inscription : 17 Feb. 2014
Localisation : Paris

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Étienne » 11 Janvier 2015, 01:59

En fait tu mets le doigts sur un grand problème des classifications.

Au départ on a un ensemble de thés particuliers—qui n'ont pas de catégorie inscrite dans leur ADN. Ensuite ce serait quand même vraiment pas pratique (totalament irréaliste même) si on devait énumérer la liste de tous les thés auquel on pense, alors que l'on veut parler d'un groupe (les peu oxydés en billes par ex.) ou d'une méthode de fabrication (ex. sencha, on s'imagine bien sûr pas lister tous les senchas de la terre). Donc on définit des catégories.

Jusque là : merci capitaine obvious. Mais ça a deux ou trois conséquences :
  • On définit les catégories. Or, en logique, une définition n'est jamais vrai ou fausse. Au pire incohérente, parfois inutile, mais pas vrai ou fausse. On peut donc en définir autant que l'on veut, elle seront jamais «fausse» (ça n'a pas de sens pour une définition).
  • Utile ? Donc il faut savoir pourquoi on classe avant de classer. Quel est l'objectif ? Si c'est pour discuter sur un forum en se comprenant (ou pour faire les topics), on tombera certainement pas sur la même que pour des professionnels qui parlent de procédés de fabrication.
    Par exemple, du point de vue du producteur ou du grossiste, c'est bien pratique de classer le shu et le sheng ensemble : ça pousse au même endroit, c'est les mêmes feuilles à la base. Du point de vue de ce qu'il y a dans la tasse, ça vaut le coup de bien distinguer : si tu demandes un «puerh» à 21h et qu'on te file un sheng, tu risque de pas beaucoup dormir, si tu refiles un shu à Ségolène qui t'as demandé un «puerh», tu risques de pas vivre vieux.
  • On peut-être utile sans être précis. C'est une erreur (en fait un biais psychologique dont on souffre tous) de penser que c'est plus rigoureux ou plus scientifique de ranger chaque thé dans une et une seule famille et si possible des familles «équilibrées» en terme de taille*.
    Par exemple si le but des familles est de décrire rapidement un goût, on peut avoir des «wulong à tendance bien vert» ou des «puerh de Birmanie». Ça ne met pas précisément chaque thé dans une famille, mais on se comprend sur le goût. On peut aussi très bien vivre avec une très grande famille floue et un cas particulier : les wulong et les Darjeelings FF. Et les sujets «Aujourd'hui dans vos tasses » ? Un wulong japonais peut aller dans deux topic : chaque mec qui veut en faire un CR implose ? Non, en fait il poste dans n'importe lequel, puis on vit pareil.
  • Une classification n'a aucune vertu à être fixe dans le temps : les producteurs, les terroirs et les méthodes de fabrications évoluent dans le temps. Par exemple le puerh a beaucoup évolué en terme géographique au cours du temps.

Qui classe ? Pour parler à qui ? Il faut commencer par là. Si c'est dans ma tête ou pour ranger mes boites dans mon placard, alors pas de soucis les wulong, les yanchas et les dan cong sont trois familles (mais en société je vais pas insulter tous les gens qui disent wulong en parlant de Dan Cong, je comprends très bien ce qu'ils veulent dire). Si c'est pour parler entre amateur, l'usage est bien suffisant, «sencha chinois» ça se comprend. Si c'est pour l'étiquetage commercial, là il faut des standard précis. Si c'est pour rechercher la classification universelle pour la beauté du geste, c'est du temps perdu.

*On parle de classification analytico-organique dans ce cas. Ce n'est absolument pas la seule façon de classer, ni la seule qui soit «scientifique».

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Vénérable Maocha
Vénérable Maocha
   
Message(s) : 9504
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Paris ... ou presque ...

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Tsubo » 11 Janvier 2015, 02:06

Fabien a écrit :- thé "magique" juste incroyable trouvé par Maîtresse dans un monastère retiré après plusieurs dizaines d'années de vieillissement (si vous vous posez la question, non ce n'est pas une blague, il leur en reste quelques paniers au coffre...)
Quel numéro ?

Bruno

Re: Réflexions sur la classification des thés

Message par Bruno » 11 Janvier 2015, 02:21

Merci Etienne, pour tes remarques détaillées et très pertinentes.

Suivant