Le goût et le lieu

Erick
Avatar de l’utilisateur
Disciple
Disciple
Message(s) : 464
Inscription : 17 Jan. 2016

Le goût et le lieu

Message par Erick » 19 Février 2016, 19:30

Pour compléter le post intéressant de Lula sur les variations du ressenti du goût de notre chère boisson au cours de la journée, j'ajouterai "le goût et le lieu", car j'ai souvenir dans mes trekkings pyrénéens, que passé 1500/2000 mètres d'altitude, les boissons chaudes (thé ou café) devenait... heu... méconnaissables, tant ce paramètre agissait défavorablement sur les papilles gustatives. Un thé doit donc sembler très différent en montagne et en bord de mer...

Ma meilleure dégustation, inattendue, fut un pu'erh un soir d'automne au coeur d'une forêt cévenole, après un long et magique périple photographique. Ce fut comme si tout était ouvert et en harmonie avec l'odeur de bois et de terre humide, le calme de la nature qui s'éteignait devant la nuit approchante. Ce pu'erh devenait par sa nature le dedans et le dehors. Ma-gi-que.

Je suis très curieux de lire vos meilleurs lieux de dégustation (ou pires, thé/thermos dans la voiture en plein bouchon. Nan pas possible dans cette honorable assemblée... si ? :D )


:zen:

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7540
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Le goût et le lieu

Message par Leaf » 19 Février 2016, 19:37

Très intéressant comme sujet ! Et je confirme, les dégustations en plein air sont très différentes de celle que l'on fait chez soi. Par exemple, ce que j'avais trouvé dans ce GabaCha dégusté en bord de rivière, je ne l'ai jamais retrouvé dans le confort de mon appart par la suite.

Cela dit, je vais devoir réfléchir un peu pour répondre à ta question. ^^ Je reviendrai !

NbC

Re: Le goût et le lieu

Message par NbC » 19 Février 2016, 20:30

Une séance de thé en contact avec la nature est plus vivante. Les cinq sens ont souvent tendance à être plus éveillés.
Mais là aussi il y a une différence entre boire un thé dans un parc public et boire un thé dans un super lieu connu de toi :D

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7540
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Le goût et le lieu

Message par Leaf » 19 Février 2016, 21:15

NicoB a écrit :Mais là aussi il y a une différence entre boire un thé dans un parc public et boire un thé dans un super lieu connu de toi :D

C'est clair ! :D
Je n'ai pas encore eu la chance de trouver un lieu calme en pleine nature, mais ça fait partie de mes objectifs pour cet été. Ce qui rend la chose plus difficile, c'est que j'habite en pleine ville et que je n'ai pas de voiture (et pas non plus de permis :mrgreen: ), du coup je vais devoir dénicher un parc public peu fréquenté ou encore un parc fréquenté mais m'y rendre dans les heures où il est vide (au petit matin par exemple).

Je vais également devoir me récupérer un nouveau thermos, de préférence sans plastique, qui se vide bien et qui ne coûte pas une fortune. Comme tu peux voir, y'a du boulot :mrgreen:

NbC

Re: Le goût et le lieu

Message par NbC » 19 Février 2016, 21:28

Leaf a écrit :...du coup je vais devoir dénicher un parc public peu fréquenté ou encore un parc fréquenté mais m'y rendre dans les heures où il est vide (au petit matin par exemple).

Déjà il faut éviter de se poser près des entrées/sorties du parc, éviter la proximité du marchand de glace, etc... Ensuite se laisser guider par le feeling pour trouver l'endroit qui te sera agréable dans ce parc. Éventuellement tester un point du parc puis un autre. Et voilà le tour est joué :lol:

Leaf a écrit :Je vais également devoir me récupérer un nouveau thermos, de préférence sans plastique, qui se vide bien et qui ne coûte pas une fortune. Comme tu peux voir, y'a du boulot :mrgreen:

Bah chaque chose en son temps, c'est fou la préciosité qu'on peu actionner pour réussir son moment de thé.
Pour moi Leaf quand tu as dégusté ton thé auprès de l'eau, c'était simple. Il est possible que cela soit un facteur de réussite .

Leaf
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7540
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Québec

Re: Le goût et le lieu

Message par Leaf » 19 Février 2016, 21:47

C'était simple et parfait oui ! Et le partage a fait une grande part du succès de cette dégustation. Recréer les circonstances en mode "solitaire" ne devrait pas être trop difficile puisque j'habite à proximité de plusieurs parcs de type "promenade" (pas de jeux d'enfants donc), certains près de l'eau, d'autres non. Je choisirai bien mon moment et puis voilà.

Ce qui risque d'être plus difficile, comme je mentionnais plus haut, c'est de retrouver un thermos qui ne donne pas de saveurs "off" à l'eau que j'amènerai avec moi. Je suis malheureusement beaucoup plus difficile qu'avant là-dessus, et je n'ai plus celui que j'avais à l'époque... ^^

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6083
Inscription : 21 Oct. 2013
Localisation : Provence

Re: Le goût et le lieu

Message par Blossom » 19 Février 2016, 21:51

Une bouteille en verre dans un sac isotherme, couverture de survie, truc dans ce genre?
Image

Erick
Avatar de l’utilisateur
Disciple
Disciple
Message(s) : 464
Inscription : 17 Jan. 2016

Re: Le goût et le lieu

Message par Erick » 19 Février 2016, 21:54

On peut aussi utiliser un mini réchaud pliable de haute montagne pour une infusion in situ. Ca permet d'utiliser son petit set, c'est plus immersif ;)

Xavier
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
Message(s) : 770
Inscription : 15 Nov. 2013
Localisation : Genève, Suisse

Re: Le goût et le lieu

Message par Xavier » 19 Février 2016, 21:55

Très bonne initiative que ce sujet !
Et c'est un sujet complexe ! Le blabla ci-dessous est écrit en mode "réfléchir à haute voix" :
Boire du thé à l'extérieur implique d'être influencé par pas mal de facteurs : odeurs et stimuli divers de l'environnement, interactions avec d'autres personnes, nécessité de s'adapter à la situation (faire chauffer son eau est moins facile... ), état d'esprit dans lequel on se trouve, ...
J'ai personnellement l'habitude de boire du thé (dans le parc en bas de chez moi) seul ou avec des amis dès le retour de la belle saison.
En général, le plaisir d'être dehors mis à part, je me trouve toujours moins concentré que quand je déguste chez moi ce qui n'influence pas positivement la dégustation. Maintenant, je trouve que le plaisir du thé réside aussi dans le fait de se donner des occasions de le boire/partager dans un environnement que l'on apprécie. Alors, est-ce qu'une dégustation est moins bonne parce que le vent et les enfants qui s'agitent autour de la table et qu'on a pas su capter toute la quintessence d'une liqueur ? À question philosophique, réponse personnelle. Je penche, la plupart du temps, pour le non.
En ce qui concerne la dégustation en montagne. J'avoue ne pas avoir été convaincu non-plus de mes rares essais. Et cela est étrange, car souvent de bons pu'er me font visualiser des espaces montagnards... voilà qui est paradoxal.
Par contre, Erick, qu'en est-il du paramètre de l'eau ? Avais-tu pris avec toi une eau correcte pour le thé ? Les contenants utilisés on peut-être joué un rôle dans tes expériences décevantes.

Erick
Avatar de l’utilisateur
Disciple
Disciple
Message(s) : 464
Inscription : 17 Jan. 2016

Re: Le goût et le lieu

Message par Erick » 19 Février 2016, 22:02

Xavier : En montagne j'utilisais systématiquement l'eau de source que je trouvais sur place (il y a des petits ruisseaux un peu partout). Ou c'est la densité de l'air qui perturbe le goût, ou un paramètre qui m'échappe. Je serai surpris que ce soit l'eau car même si elle avait une petite note minérale un peu marquée, elle était relativement neutre.

Xavier
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
Message(s) : 770
Inscription : 15 Nov. 2013
Localisation : Genève, Suisse

Re: Le goût et le lieu

Message par Xavier » 19 Février 2016, 22:21

Franchement, je ne suis pas fan de l'eau de source de montagne. Je ne veux pas me la jouer péremptoire, alors, je spécifie que je suis en contexte alpin et que je prétends pas avoir la science infuse. Je me base en effet juste sur mon expérience personnelle.
:huhuhu: je ne l'avais jamais faite celle-là, la science infuse

Toujours est-il que je trouve l'eau d'altitude lourde et totalement inadaptée pour le thé.
J'ai ma théorie :
D'une manière générale, on remarque que les eaux raisonnablement minéralisées proviennent de sources dont l'eau a voyagé en profondeur et a été naturellement filtrée. C'est typiquement le cas des sources en Ardèche. C'est tout le contraire avec de l'eau sortant d'un glacier ou de sources en altitude forcément proches de couches rocheuses.
D'ailleurs, l'Evian ou les eaux minérales suisses pour le thé, je n'y pense même pas.

Théo
Novice
Novice
Message(s) : 58
Inscription : 18 Feb. 2016

Re: Le goût et le lieu

Message par Théo » 20 Février 2016, 20:23

Lorsque je bois un thé en montagne, je sais d'avance qu'il me faudra renoncer à sa complexité aromatique.Les paramètres de préparation deviennent plus aléatoires. Par exemple, la température de l'eau devient un problème. Plus on monte et plus la température d'ébullition diminue. Cela n'empêche pas un plaisir décuplé. Les arômes sont, pour moi , des supports qu'il faut parfois savoir lâcher.

Lectu
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
   
Message(s) : 992
Inscription : 13 Sep. 2014
Localisation : Vergèze, Sud de la France

Re: Le goût et le lieu

Message par Lectu » 22 Février 2016, 17:58

A vous lire, si je devais emmener un thé à boire en haute montagne ce serait un thé vert : vif et primeur. :happy:

Je n'ai pas encore vraiment expérimenté le thé en extérieur mais mes thermos n'attendent que ça (et un gros rayon de soleil accessoirement... :>> ).
J'ai investi dans du matériel solide que je pourrais glisser facilement dans mon sac, et dont le bris ne réduirait pas mon coeur en miettes.