Comment bien choisir son kyusu ?

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Vénérable Maocha
Vénérable Maocha
   
Message(s) : 9500
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Paris ... ou presque ...

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Tsubo » 21 Octobre 2016, 14:27

A priori oui

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6079
Inscription : 21 Oct. 2013
Localisation : Provence

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Blossom » 21 Octobre 2016, 14:28

Merci pour toutes ces infos, j'ai éclairci des points importants. :top:
Image

Lionel
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6096
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : France, St Malo de Phily (35)

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Lionel » 21 Octobre 2016, 14:33

Intéressante discussion.
Je pense aussi avoir véhiculé à tort la simplification "yakishime = cuisson bois".

Je faisais le rapprochement sur le chat entre kyusu Shimizu Ken (noire, donc gaz en réduction, je pense) et le Yakishime de YSO, que je possède, ces 2 terres donnant selon mes expériences un effet arrondissant, gras au thé, avec plus de modifications sur la liqueur qu'une terre rouge cuite en oxydation.

Je ne retrouve plus les photos, mais la terre d'origine qu'utilise YSO est différente entre un résultat "shudei ou terre rouge" et un résultat Yakishime.
le vide, c'est la base

Kyara
Avatar de l’utilisateur
Samouraï
Samouraï
Message(s) : 2217
Inscription : 28 Dec. 2014
Localisation : Namur

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Kyara » 21 Octobre 2016, 15:30

Lionel a écrit :Je ne retrouve plus les photos, mais la terre d'origine qu'utilise YSO est différente entre un résultat "shudei ou terre rouge" et un résultat Yakishime.

Ici?
http://forumdesamateursdethe.fr/viewtopic.php?f=76&t=202&p=90742&#p90742
"L'unique différence entre un fou et moi, c'est que moi, je ne suis pas fou" S. D.

Lionel
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6096
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : France, St Malo de Phily (35)

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Lionel » 21 Octobre 2016, 15:46

non j'avais trouvé sur le net un diaporama photo où l'on voyait des théières des Yamada tournées avant cuisson, celles destinées à la cuisson bois étaient d'une couleur ocre claire, et celles destinées à la cuisson gaz oxydation d'une couleur rouge...
le vide, c'est la base

Kissaki
Avatar de l’utilisateur
Gourou
Gourou
Message(s) : 3272
Inscription : 08 Jul. 2015
Localisation : Lorraine, Saint-Avold

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Kissaki » 21 Octobre 2016, 17:34

C'est très intéressant merci de l'éclaircissement Tsubo!
Un ours croise un panda dans la forêt, il se r'tourne et lui d'mande: "Dis donc, tu s'rais pas fan de KISS?"

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Vénérable Maocha
Vénérable Maocha
   
Message(s) : 9500
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Paris ... ou presque ...

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Tsubo » 21 Octobre 2016, 21:12

Lionel a écrit :Je ne retrouve plus les photos, mais la terre d'origine qu'utilise YSO est différente entre un résultat "shudei ou terre rouge" et un résultat Yakishime.

En général, les Shudei sont faits dans une terre différente en effet ...

Au final, les shudei sont un peu à part dans la production de tokoname ... on pourrait les considérer comme yakishime au sens où ce sont parfois des grès cuits à haute température (même si les shudei sont cuit un peu moins "haut" la plupart du temps, ce qui explique pour partie leur plus grande porosité) ... tout en n'en étant pas puisque yakishime induit un grès sans couverte appliquée mais par retombées de cendres il me semble.

roku
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
Message(s) : 1168
Inscription : 19 Jan. 2015

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par roku » 21 Octobre 2016, 22:13

Tsubo a écrit :...puisque yakishime induit un grès sans couverte appliquée mais par retombées de cendres il me semble.

Si tel est le cas, est-ce que cela ne signifie pas que la cuisson se fait au bois ?


En fait ne crois-tu pas que le sens de Yakishime n'est pas vraiment fixé et peut varier selon la personne qui l'utilise ?
- sens de base : cuisson à haute température (焼締め = "cuit serré", une cuisson qui "resserre" la terre par une vitrification significative et produit donc un grès) ;
- sens plus restrictif : cuisson au bois à haute température (ce qui semble correspondre à ce que pensait Lionel et au sens que lui donne Yamada So) ;
- sens encore plus restrictif : cuisson au bois à haute température de terres riches en oxyde de fer...

Par exemple certains (comme Catherine Shimizu) utilise le terme de Sekki pour une terre cuite à haute température (grès) (le sens de Yakishime étant plus restrictif)

Kissaki
Avatar de l’utilisateur
Gourou
Gourou
Message(s) : 3272
Inscription : 08 Jul. 2015
Localisation : Lorraine, Saint-Avold

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Kissaki » 21 Octobre 2016, 22:17

Catherine Shimizu, de la famille de Shimizu Ken?
Un ours croise un panda dans la forêt, il se r'tourne et lui d'mande: "Dis donc, tu s'rais pas fan de KISS?"

roku
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
Message(s) : 1168
Inscription : 19 Jan. 2015

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par roku » 21 Octobre 2016, 22:24

Ta remarque m'a d'abord fait sourire Kissaki.

Mais après tout, c'est peut-être vrai :)

David
Avatar de l’utilisateur
Kensui
Kensui
   
Message(s) : 16345
Inscription : 02 Mar. 2013
Localisation : Rennes

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par David » 21 Octobre 2016, 22:28

Mais j'en doute ;)

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Vénérable Maocha
Vénérable Maocha
   
Message(s) : 9500
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Paris ... ou presque ...

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Tsubo » 22 Octobre 2016, 00:49

roku a écrit :
Tsubo a écrit :...puisque yakishime induit un grès sans couverte appliquée mais par retombées de cendres il me semble.

Si tel est le cas, est-ce que cela ne signifie pas que la cuisson se fait au bois ?
Pas forcément avec les "moyens de cuisson" modernes : il suffit de balancer plus ou moins régulièrement des cendres dans le four, pas besoin nécessairement d'utiliser du bois ... ou d'appliquer, comme pour le hidasuki, des plantes/cordages/ficelles/... qui vont brûler en laissant une trace et que l'on peut considérer comme une retombée de cendres, même si elle est réduite à sa plus simple expression.
roku a écrit :cuisson au bois à haute température (ce qui semble correspondre à ce que pensait Lionel et au sens que lui donne Yamada So)
Du coup ici, autre problème, ce n'est pas parce qu'une cuisson se fait au bois qu'il y a forcément des retombées de cendres !
roku a écrit :En fait ne crois-tu pas que le sens de Yakishime n'est pas vraiment fixé et peut varier selon la personne qui l'utilise ?

C'est tout le problème des termes japonais et de la transcription d'une idée japonaise en termes occidentaux ... à mon sens, la meilleure définition serait "cuisson au bois à haute température en four noborigama ou anagama avec couverte de retombées naturelles de cendres", c'est un peu long et plutôt précis mais, en somme, c'est celle de Robert Yellin, même s'il ne l'exprime pas directement comme cela (presque 3 paragraphes sur son site pour exprimer çà, Robert quoi).
roku a écrit :Par exemple certains (comme Catherine Shimizu) utilise le terme de Sekki pour une terre cuite à haute température (grès) (le sens de Yakishime étant plus restrictif)
C'est grès au sens général il me semble, donc avec couverte appliquée ou non, c'est encore autre chose à priori, çà manque un peu de précision du coup, surtout que je crois me souvenir que çà s'applique aussi aux proto-grès (et du coup la limite de température est un peu floue). C'est pas plutôt Christine par contre ?

roku
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
Message(s) : 1168
Inscription : 19 Jan. 2015

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par roku » 22 Octobre 2016, 10:39

Tu as raison, il ne faut pas oublier la couverte dans la définition.

Moi je préfèrerais la définition suivante de Yakishime :
"cuisson au bois à haute température sans couverte autre que celle résultant de retombées naturelles de cendres".

La présence d'une couverte naturelle n'est pas nécessaire. Par exemple, voir les photos proposées par R. Yellin pour illustrer sa définition de Yakishime :
http://www.e-yakimono.net/guide/html/yakishime.html

Par ailleurs tu écris : "C'est tout le problème des termes japonais et de la transcription d'une idée japonaise en termes occidentaux ... "
Moi je pense que ce n'est pas seulement un problème de traduction, mais que le terme de Yakishime prend un sens variable même chez les japonais. Il suffit de voir ce que les sites japonais "un minimum compétents" (galleries par exemple) associent au terme Yakishime 焼締め.

In fine, ta meilleure définition comme la mienne donnent raison à Lionel, il s'agit bien d'une cuisson à haute température en four à bois :)

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Vénérable Maocha
Vénérable Maocha
   
Message(s) : 9500
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Paris ... ou presque ...

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par Tsubo » 22 Octobre 2016, 13:10

Ou alors c'est encore autre chose : http://www.e-yakimono.net/html/kato-kozo-sv.html :huhuhu:

roku
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
Message(s) : 1168
Inscription : 19 Jan. 2015

Re: Comment bien choisir son kyusu ?

Message par roku » 22 Octobre 2016, 14:08

:lol:

Faut-dire que Yellin n'est pas très constant dans ses définitions :

http://www.e-yakimono.net/html/mihara-interview.html

"Sekki was a term used in the Meiji Period (1868-1912). It referred to yakishime, itself a term for high-fired unglazed pottery made of clay containing high iron content (Bizen, Shigaraki, Iga, and Echizen are all examples of yakishime)."

PrécédentSuivant