Les cultivars des thés chinois

Clément
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 232
Inscription : 11 Jun. 2014
Localisation : Paris - 三江 sānjiāng

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Clément » 27 Mars 2020, 16:09

Très pertinent comme remarques.
Le Buyang et le Dahao sont cultivés en buisson-tables, sans pesticides mais avec fertilisants à base de nitrates.
On ne voit pas sur l'image, sous les feuilles vertes du Buyang, on voit les tailles et des feuilles bien plus foncées et courbes. Le Dahao ne crée pas de "tapis" de grandes feuilles au dessus comme le Buyang, ses bourgeons sont plus épars, et à la même hauteur que le reste des feuilles anciennes.

Le Baicha est planté, mais laissé à lui-même à l'arrière de l'exploitation, au milieu des fougères, lianes, pins, mûriers, yuxingzao, bambous et autres roseaux et compagnie. Il est laissé à l'état sauvage, et le goût s'en ressent. Mais il y a des champs de Dahao et de Wuniuzao juste avant, à l'arrière de l'exploitation, et leur goût n'est pas aussi prononcé que le Baicha.

On y retournera Lundi, si tu as des questions, ou des photos/trucs que tu veux je regarde, c'est le moment ^^
Sans récipient, pas de thé ! Sans Eau pas de thé ! Sans plantes pas de thé ! Sans humains pas de thé ! Y-a-t-il une base plus basique qu’une autre ?

Elise
Avatar de l’utilisateur
Jeune Plant
Jeune Plant
Message(s) : 4916
Inscription : 16 Feb. 2016
Localisation : Genève, Suisse

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Elise » 27 Mars 2020, 18:00

Intéressant en effet.
Je me demandais, est-ce que tu as goûté les différents cultivars avec un peu de distance dans le temps? Ce genre de goût peut "squatter" la bouche assez longtemps, comme tu dis. J'ai même l'impression que le goût d'un premier échantillon peut perdurer et modifier celui d'un deuxième échantillon.
Comment as-tu procédé?

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7685
Inscription : 21 Oct. 2013

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Blossom » 27 Mars 2020, 19:02

Oui on voit bien que le Buyang a de plus grosses feuilles. Et donc même avec quelques semaines supplémentaires, le Dahao ne prend pas plus de volume?
Sur la photo on dirait que la pousse en est au moins à 4-5 feuilles nouvelles sur le Buyang, contre 2-3 sur le Dahao.
Mais il y a des champs de Dahao et de Wuniuzao juste avant, à l'arrière de l'exploitation, et leur goût n'est pas aussi prononcé que le Baicha.
Je n'ai pas compris ça, le goût serait lié à l'emplacement dans l'exploitation?

Elise
Avatar de l’utilisateur
Jeune Plant
Jeune Plant
Message(s) : 4916
Inscription : 16 Feb. 2016
Localisation : Genève, Suisse

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Elise » 27 Mars 2020, 19:54

Je pense que c’est plus dû au fait qu’il est laissé à l’état « sauvage ».

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7685
Inscription : 21 Oct. 2013

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Blossom » 27 Mars 2020, 22:40

Je pense aussi, mais je suis curieuse de savoir s’il y a une raison pour lui faire penser à l’emplacement.

Clément
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 232
Inscription : 11 Jun. 2014
Localisation : Paris - 三江 sānjiāng

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Clément » 29 Mars 2020, 13:56

Elise a écrit :Intéressant en effet.
Je me demandais, est-ce que tu as goûté les différents cultivars avec un peu de distance dans le temps? [1] Ce genre de goût peut "squatter" la bouche assez longtemps, comme tu dis. J'ai même l'impression que le goût d'un premier échantillon peut perdurer et modifier celui d'un deuxième échantillon.
Comment as-tu procédé? [2]

  1. J'ai été très attentif à ce problème justement, car c'est ce que je me suis dit également.
  2. J'ai déjà choisi des feuilles de qualité similaire (le 萎调, flétrissement à l'air libre altère les feuilles inégalement.). Ensuite, j'ai veillé à avoir une haleine neutre, à l'aide riz et d'eau. Après chaque feuille, même procédé : riz (bien mâché à travers toute la bouche, puis eau idem, enfin, sécher à l'aide d'un mouchoir la langue et le palais. avant de goûter une nouvelle feuille, j'ai vérifié si j'avais des saveurs rétro-olfactives.

Blossom a écrit :Oui on voit bien que le Buyang a de plus grosses feuilles. Et donc même avec quelques semaines supplémentaires, le Dahao ne prend pas plus de volume [1]?
Sur la photo on dirait que la pousse en est au moins à 4-5 feuilles nouvelles sur le Buyang, contre 2-3 sur le Dahao.

Clément a écrit :Mais il y a des champs de Dahao et de Wuniuzao juste avant, à l'arrière de l'exploitation, et leur goût n'est pas aussi prononcé que le Baicha.


Je n'ai pas compris ça, le goût serait lié à l'emplacement dans l'exploitation [2]?


  1. Le Dahao, qui vient de Fuding dans le Fujian, est un arbre à petites feuilles, de la branche des 小叶, alors que le Buyang est un arbre local au Guizhou, de la ville de Buyang, aussi considéré 小叶, mais plus ancien dans la séparation des théiers (botaniquement) et donc plus proche des 大叶 du Yunnan, Sichuan, Guizhou et Guangxi. A titre de comparaison, j'ai pesé les 1ères feuilles (après le bourgeon) des 3 espèces. Le Dahao a une masse moyenne de 153,62µg, le Buyang une masse moyenne de 184,40µg (et le Baicha une moyenne de 107,54µg).
  2. Après discussion (et dégustation à la sauvage de feuilles), les théiers qui poussent à la bordure d'une forêt (vierge de préférence) ont un goût plus riche que celles de théiers qui en poussent loin. Ici, le fond de l'exploitation est atteint après 10 minutes de marches en forêt, à l'entrée de la forêt.
    Je voulais préciser que le goût du Baicha n'est pas que dû à son traîtement ou son emplacement, puisque deux autres espèces sont cultivées au même endroit, mais n'ont pas autant de goût.

Elise a écrit :Je pense que c’est plus dû au fait qu’il est laissé à l’état « sauvage ».

Oui, c'est très différent. Les théiers ressemblent d'avantage à de grandes tiges (jusqu'à 3m), avec peu de ramifications, faciles à plier pour ramasser les feuilles. Rien à voir avec les théiers que j'ai vu dans la région, cultivés en buissons. C'est plus proche des théiers du Yunnan, taillés à 3/4m de haut.


Désolé pour la réponse tardive, après une journée entière de thé hier, on était crevé. On a recommencé aujourd'hui, je brûle toujours le Sha Qing, mais le reste est bien, donc je progresse.
Sans récipient, pas de thé ! Sans Eau pas de thé ! Sans plantes pas de thé ! Sans humains pas de thé ! Y-a-t-il une base plus basique qu’une autre ?

Elise
Avatar de l’utilisateur
Jeune Plant
Jeune Plant
Message(s) : 4916
Inscription : 16 Feb. 2016
Localisation : Genève, Suisse

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Elise » 29 Mars 2020, 14:02

Très intéressant merci!

Blossom
Avatar de l’utilisateur
Feuille de Thé
Feuille de Thé
 
Message(s) : 7685
Inscription : 21 Oct. 2013

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Blossom » 29 Mars 2020, 14:45

Merci d’avoir pris le temps de préciser :top:

Hogosha
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 185
Inscription : 16 May. 2019
Localisation : Berne

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Hogosha » 19 Avril 2020, 09:10

Merci Clément c'est vraiment intéressant et précis ce que tu nous fais partager.

Cela touche bien des aspects différents et l'ensemble des questions/réponses est également pertinent :) :top:

Clément
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 232
Inscription : 11 Jun. 2014
Localisation : Paris - 三江 sānjiāng

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Clément » 03 Mai 2020, 13:23

De rien.

J'ai récemment mis la main sur des livres et articles en chinois décrivant les cultivars actuellement utilisés en Chine. Est-ce que certains⋅es seraient intéressés pour une traduction partielle "avec mon niveau de Chinois" ?
Sans récipient, pas de thé ! Sans Eau pas de thé ! Sans plantes pas de thé ! Sans humains pas de thé ! Y-a-t-il une base plus basique qu’une autre ?

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Galette de Puerh
Galette de Puerh
   
Message(s) : 11210
Inscription : 05 Sep. 2013
Localisation : Paris ... ou presque ...

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Tsubo » 09 Mai 2020, 09:11

Pourquoi pas, c'est toujours bon à prendre ...

Xavier
Avatar de l’utilisateur
Ninja
Ninja
 
Message(s) : 1077
Inscription : 15 Nov. 2013
Localisation : Genève, Suisse

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Xavier » 09 Mai 2020, 09:28

Oui, très volontiers, tu peux même mettre des références non-traduites, d'ailleurs. A mon avis, il faut partir du principe que des gens ici, membres actifs ou visiteurs peuvent lire, même partiellement, le chinois.
Et si tu as des choses sur les techniques de productions, je suis intéressé aussi.

Clément
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 232
Inscription : 11 Jun. 2014
Localisation : Paris - 三江 sānjiāng

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Clément » 13 Mai 2020, 19:26

Ok, j'ai compris.

Je m'y met doucement alors.

Pour les techniques de production, disons que c'est délicat. Je peux vous donner des référence d'ouvrage chinois, même si la pratique est indispensable. Cependant, il est considérer que le type qui m'a "enseigné" s'est vu gentiment demandé par le Partis de ne pas continuer, j'ai même plus le droit de le voir sans leur présence. Donc c'est assez dur d'acquérir ces connaissances.
Après, j'espère que c'est seulement les gens de la région qui sont méfiant, et qu'il ne s'agit pas d'une tendance généralisée.
Sans récipient, pas de thé ! Sans Eau pas de thé ! Sans plantes pas de thé ! Sans humains pas de thé ! Y-a-t-il une base plus basique qu’une autre ?

Clément
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 232
Inscription : 11 Jun. 2014
Localisation : Paris - 三江 sānjiāng

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Clément » 14 Mai 2020, 06:11

  1. 祁门种 又名祁门槠叶种,原产安徽祁门县,现今各茶区均有栽培。为有性繁殖系,属灌木,中叶,中生种。所制红茶,条索紧细,色泽乌润,回味隽永,有果香味,是制"祁红"的当家品种。所制绿茶,滋味鲜醇,香气高爽。适宜在长江南北红、绿茶区种植。
    [01] Qimen (祁门种qímén zhǒng), aussi appelé qímén zhūyè zhǒng, vient de la ville de Qimen dans l’Anhui. C’est un arbuste moyen mésophile de lignée sexuée. Donne un hongcha connu sous le nom de Qihong, un type de gonfu hongcha, de couleur sombre et humide, qui donne une boisson aux goûts prononcés et aux saveurs fruitées. En thé vert, on obtient des saveurs moelleuses et fraîches, avec un grand bouquet. Planté dans les zones autour du Fleuve Yangzi pour du thé rouge et vert.
  2. 黄山种 原产安徽省黄山市黄山一带,现在山东省有较大面积种植。为有性繁殖系,属灌木,中叶,中生种。适制绿茶,所制黄山毛峰,白毫显露,色泽翠绿,香气清鲜。有较强抗寒性,适宜在江北茶区栽培。
    [02] Huangshan (黄山种 huángshān zhǒng) , vient de la région autour de la montagne Huangshan, dans l’Anhui, et maintenant largement planté dans le Shangdong. C’est un arbuste moyen mésophile de lignée sexuée. Convient pour faire du thé vert. Le 黄山毛峰 expose son bourgeon, dans un décor de couleurs jaunes (vert luisant est n’est pas fait avec la même espèce). L’espèce est résistante au froid, on peut la planter dans la zone de 江北茶区.
  3. 安徽1号 为无性繁殖系,属灌木,大叶,中生种。在江苏、江西、河南等省有引种。制成红茶,香高味浓。制成绿茶,滋味醇厚,香气清高。适宜于长江南北红、绿茶兼制区推广。
    [03] Anhui N°1 (安徽1号 ānhuī yī hào ) est un arbuste moyen mésophile à grandes feuilles de lignée clonée. Il a été introduit aux alentours des régions du Jiangsu, Jiangxi et du Henan. Il est utilisé pour produire du thé rouge et vert dans les régions au nord et au sud du Yangzi.
  4. 安徽3号 为无性系殖系,属灌木,大叶,中生种。在江西、河南等省有引种。制工夫红茶,具有"祁红"风格。制绿茶,醇厚爽口,富含嫩香。适宜在长江南北红、绿兼制区推广种植。
    [04] Anhui N°4 (安徽4号 ānhuī sì hào) est un arbuste moyen mésophile à grandes feuilles de lignée clonée. Il a été introduit dans les régions du Jiangxi et du Henan. Il produit un thé rouge similaire au Qihong. Le goût du thé vert est moelleux et tendre. Peut être planté dans les régions nord et sud du Yanzi, pour produire du thé rouge et vert.
  5. 安徽7号 为无性繁殖系,属灌木,中叶,中生种。在江西、河南等省有引种。适合制红茶,条索紧细,绿润显毫,有兰花香,且滋味鲜醇。可在长江南北绿茶产区推广引种。
    [05] Anhui N°7 (安徽4号 ānhuī qī hào) est un arbuste moyen mésophile à moyenne feuilles de lignée clonée. Il a été introduit dans les environs des régiosn du Jiangxi et du Henan. Convient pour produire un thé rouge moelleux et au goût d’orchidée. Peut être planté dans les régiosn à thé vert du nord et sud du Yangzi.
  6. 皖农95 为无性繁殖系,属灌木,中叶,早生种。在湖南、浙江等省有引种。适合制红茶或绿茶,品质均优。适宜在江南红、绿茶兼制区推广引种。
    [06] Wannong 95 (皖农95 wǎnnóng jiǔshíwǔ) est un arbuste moyen mésophile à moyennes feuilles de lignée clonée, à pousse précoce. Il a été introduit dans le Henan et Zhejiang. Il est utilisé pour produire un thé vert ou un thé rouge de grande qualité. Il peut être planté dans les régions au sud du Yangzi.
  7. 杨树林783 为无性繁殖系,属灌木,大叶,中生种。在福建、四川等省有引种。适合红、绿茶兼制。所制绿茶,香高味爽;所制红茶,香郁味浓。适宜在江南茶区推广引种。
    [07] Yangshulin 783 (yángshùlín qībāsān), est un arbuste moyen mésophile à grandes feuilles. Il a été introduit aux environs du Fujian et du Sichuan. Il permet de produit un thé vert odorant et goûteux, et un thé rouge rafraichissant et fort en goût. Il peut être planté au sud du Yangzi.
  8. 福鼎大白茶 又名福鼎白毫,原产福建省福鼎县柏柳乡。在浙江、湖南、湖北、江西、江苏、安徽等省均有引种。为无性繁殖系,属小乔木,中叶,早生种。制绿茶,品质优,有板栗香。若制成毛峰类名茶,品质更佳;制红茶,品质亦佳,有甜香;也可制白茶。适宜在长江以南绿茶或白茶产地推广种植。
    [08] Fuding Dabaicha – Grand thé blanc de Fuding (福鼎大白茶 fúdǐng dàbáichá) aussi appelé Fuding Baihao (福鼎白毫 fúdǐng báiháo - aiguilles blanches) , est originaire de la ville de Bailiu, dans le comté de Fuding, région du Fujian. Il s’agit d’un petit arbuste à pousse précoce à moyenne feuilles de lignée clonée. Il a été introduit aux environs du Zhejiang, Hunan, Hubei, Jiangxi, Jiangsu et de l’Anhui. Il produit un thé vert au goûts frais de chataîgne, un thé rouge au goût sucré, il est également prossible d’en faire un thé blanc. Il est préférable d’en faire un thé vert de type Maofeng (毛峰máo fēng). Il peut être planté dans les régions à thé vert ou blanc du sud du Yangzi.
  9. 福鼎大毫茶 原产福建省福鼎县汪家洋村。该品种在福建推广外,在江苏、浙江、江西、四川、湖北等省均有引种。为无性繁殖系,属小乔木,大叶,早生种。所制红茶、绿茶和白茶,品质俱优。适宜于在长江以南红茶、绿茶或白茶生产区推广种植。
    [09] Fuding Dahao – Grandes aiguilles de Fuding (福鼎大毫茶 ), est orginaire du village de Wangjiayang, comté de Fuding, région du Fujian. Il s’agit d’un petit arbuste à pousse précoce à moyenne feuilles de lignée clonée. Il a été introduit aux environs du Jiangsu, Zhejiang, Jiangxi, Sichuan et Hubei. Il produit des thés rouges, verts ou blancs de grande qualité. Il peut être planté dans les régions du sud du Yangzi spécialisés dans la pousse de ces trois thés.
  10. 福安大白茶 又名高岭大白茶,原产于福建省福安县穆阳乡高岭村。主要分布于福建的闽东产茶区。为无性繁殖系,属半乔木型,大叶,早生种。现今,在广西、四川、湖南、浙江、贵州、湖北、江苏、安徽、江西等省、区均有种植。适宜于制红茶、绿茶或白茶。所制红茶,香高味浓,色泽乌润。所制白毫银针,芽壮毫显,品质优异。所制绿茶,品质亦属上乘。适宜在长江以南茶区推广种植。
    [10] Fu’An Dabaicha – Grand thé blanc de Fu’An (福安大白茶 fú’ān dàbáichá), aussi appelé Gaoling Dabaicha – Grand thé blanc de Gaoling(高岭大白茶 gāolǐng dàbáichá), est originaire du village de Gaoling, commune de Muyang, Comté de Fu’An, Région du Fujian. Il s’agit d’un petit arbre précoce à grandes feuilles de lignée clonée. Il a été introduit aux environs des régions du Guangxi, Sichuan, Hunan, Zhejiang, Guizhou, Hubei, Jiangsu, Anhui et Jiangxi. Le thé rouge est orodant, fort en goût, de couleur sombre. Le thé blanc, dont les Aiguilles d’argent de Baihao (白毫银针 báiháo yínzhēn) sont le représentatif, exhibe un bourgeon de taille et très parfumé. Le thé vert est également très bon. Il est plantable au sud du Yangzi.
To be continued...
Sans récipient, pas de thé ! Sans Eau pas de thé ! Sans plantes pas de thé ! Sans humains pas de thé ! Y-a-t-il une base plus basique qu’une autre ?

Théokineko
Avatar de l’utilisateur
Bushi
Bushi
 
Message(s) : 1774
Inscription : 10 Jul. 2014
Localisation : IdF

Re: Les cultivars des thés chinois

Message par Théokineko » 14 Mai 2020, 08:31

Merci pour ce partage :-)

PrécédentSuivant