Bonjour

sansho
Avatar de l’utilisateur
Postulant
Postulant
Message(s) : 31
Inscription : 01 Apr. 2023

Re: Bonjour

Message par sansho » 07 Avril 2023, 16:49

Sinon, j'ai reçu de mes parents une théière chinoise, qu'ils ont obtenu en Chine il y a au moins 10 ou 20 ans. Et je ne sais pas trop quelle est la provenance ni la qualité du machin. J'en demande à votre expertise qui m'a bluffé sur ma propre vaisselle.

Image
Image
Image
Image

De ce que j'en sais, cette théière a été acquise en Chine continentale, à un endroit probablement où on vend de la poterie (donc Yi Xing ?). La glaise paraît marron foncé, et dans le livret, c'est écrit zisha. Donc, d'après la couleur, la glaise correspond. Le son du couvercle est plutôt mat, donc je suppose que la cuisson est basse température, très poreux. D'ailleurs, quand j'ai préparé la théière, elle laissait de la vapeur d'eau condensée sur la table par son pied. Mais c'est peut-être aussi que j'ai mis de l'eau partout en la rinçant :loool:
La glaise est assez douce au toucher, pas de truc rugueux. L'écriture et les dessins sculptés semblent avoir une encre noire qui a été déposée. Le couvercle est ajusté. Il y a plusieurs moyens trous dans le corps de la théière, fait directement dans le corps sans pièce rapportée. En testant de l'eau montcalm, la théière rend l'eau plus douce au goût, presque sucrée. J'imagine que la glaise est riche en fer.

Mes questions sont :
- Est-ce une bonne théière malgré les informations lacunaires dont je dispose ? Je suis conscient que sans toucher et sans essayer, c'est bien dur de savoir.
- Est-ce que je peux faire des oolong peu torréfiés et peu oxydés dedans ? De ce que j'en lis sur le net, on dirait que c'est plutôt fait pour du pu er et des oolong moyennement à fortement torréfiés. Sauf que je pense que je ne vais pas boire cela. J'ai un peu d'appréhension avec les pu er, vu ce que j'ai lu sur l'amertume qui déchausse les dents :loool:

Je n'ai pas encore fait de thé avec, j'essaie d'abord le thé en gaiwan, et, lorsque le goût et l'infusion est correcte, je vais essayer avec la théière. Je précise que je "découvre" l'utilisation du gaiwan, donc je suis assez novice dans ce domaine là.

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Kogo
Kogo
   
Message(s) : 12803
Inscription : 05 Sep. 2013

Re: Bonjour

Message par Tsubo » 09 Avril 2023, 20:37

Bienvenue et bonnes lectures !

emmanuel
Avatar de l’utilisateur
Moine
Moine
Message(s) : 930
Inscription : 04 Sep. 2013
Localisation : Bruxelles

Re: Bonjour

Message par emmanuel » 11 Avril 2023, 06:41

Bienvenue!

Le seul moyen de savoir si la théière est faite pour toi c'est de comparer le même thé préparé en porcelaine et dans cette théière. Si c'est meilleur (plus à ton goût) en porcelaine, alors reste sur la porcelaine avec cette famille et renouvelle l'expérience avec un autre thé.

Laisse tomber le pichet et surtout les tsses pour l'instant.

De manière générale, ton expérience doit primer sur les commentaires lus sur internet. S'ils peuvent être de précieux guides, ils peuvent aussi t'induire en erreur. Nous avons des ressentis/sensibilités différents. Fie-toi d'abord à tes sensations.

Il serait dommage de te priver de certaines familles car certains les trouvent ces thés trop amers.

Par ailleurs les goûts changent, notre sensibilité également.
品茗論道

sansho
Avatar de l’utilisateur
Postulant
Postulant
Message(s) : 31
Inscription : 01 Apr. 2023

Re: Bonjour

Message par sansho » 16 Avril 2023, 17:19

Merci pour les commentaires et les conseils ! :happy:

Pour l'instant, je teste les thés en gaiwan porcelaine. Lorsque j'arrive à quelque-chose de correct, je vais tester sur la théière.

Je vais re-tester le pu er un de ces quatre. Même si celui que j'ai goûté avait 10 ans d'âge, j'ai senti le qi qui était super puissant, chose que je n'ai pas senti avec les autres catégories de thé. Par contre, j'avais infusé trop longtemps, il me faudra réessayer pour en avoir le coeur net. D'ailleurs, en gros, vous me conseillez quoi en pu er pour commencer ? Un cru, un cuit ? Un vieux, un jeune ? Je supporte bien l'amertume lorsqu'elle est accompagnée d'astringence en même temps, mais pas l'un ou l'autre indépendamment. Par exemple, le thé noir n'est que astringent quand j'infuse trop, et certains thés sont que amers.

Précédent