Les Hohin et les Shiboridashi

Gaiwawan
Avatar de l’utilisateur
Bushi
Bushi
Message(s) : 1742
Inscription : 15 Jan. 2017

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Gaiwawan » 27 Février 2020, 15:33

Si quelqu'un sait développer ça m'interesse. Ca expliquerait le faible coût des productions de Gyokko ?

Je ne comprends pas en quoi c'est correct ou incorrect dans la mesure où l'ont respecte la température de cuisson de la terre (ce qu'il fait j'imagine). Que demande de plus une terre shudei ? Après les histoires d'oxydation/ réduction et même de feu de bois avec effets yohen ce ne sont pour moi que des variations mais qui ne constituent en rien une "bonne" ou "mauvaise" façon.

PascalBis

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par PascalBis » 27 Février 2020, 15:39

Oui. Je veux dire que c'est une bonne façon de faire du shudei. J'ai mal écrit. Je ne veux pas dire que les théières que ne le seraient pas seraient mauvaises. Mais elles ne sont pas shudei, avec ses effets sur le thé...

Chagoï
Avatar de l’utilisateur
Bushi
Bushi
Message(s) : 1665
Inscription : 25 Mar. 2017
Localisation : Bourgogne

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Chagoï » 27 Février 2020, 16:04

La terre il y a shudei et hon.shudei...
Bon blend et mauvais blend...

Pour moi shudei c'est les terres ferreuse cuites en oxydation à basse T°c de Tokoname et des environs ?

Bky
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 167
Inscription : 02 Jan. 2017

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Bky » 27 Février 2020, 17:00

Houlà je vais suivre ce débat avec attention, pour moi c'est un terre rouge :siffle: .
J'ai encore quelques notions à apprendre :mouais:

PascalBis

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par PascalBis » 27 Février 2020, 17:38

Tu es très catégorique Chagoï!
Il faut peut-être revenir à la définition, mais n'as-tu pas constaté un effet des terres sur la liqueur?
Perso, après tout du moment que la théière le fait le travail...
Après on discute de l'esthétique, de la tradition... (ce qui compte aussi pour moi, mais...)

SucreJog
Avatar de l’utilisateur
Graine de Théier
Graine de Théier
Message(s) : 3637
Inscription : 18 May. 2018
Localisation : Nantes

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par SucreJog » 27 Février 2020, 17:53

Personnellement j'ai beaucoup utilisé les 2 petites théières de Gyokkô disponible sur TdJ:

https://www.thes-du-japon.com/index.php?main_page=product_info&cPath=2_127_9&products_id=394

https://www.thes-du-japon.com/index.php?main_page=product_info&cPath=2_127_9&products_id=105

j'avais trouvé ces théières très fonctionnelles et la terre de bonne qualité. Je conseille régulièrement ces modèles pour des gens qui débutent et veulent un modèle performant et durable sans se ruiner.

Effectivement j'ai déjà vu des hohins de Gyokkô également mais je ne sais plus où...

PascalBis

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par PascalBis » 27 Février 2020, 18:11


Celle-là, elle est cuite en oxydation(, dixit Florent).
Ce qui peut faire dire qu'il y a d'excellentes théières faites pas en réduction, heu si, zut je me mélange... :) !
Du coup, va falloir tester... :)

Mon propos, c'est que je suis d'accord: shudei c'est shudei.
On peut aussi penser à la raréfaction de la matière première ? et se dire qu'utiliser une terre qui conviendrait, heu bhen pourrait convenir?...

Chagoï
Avatar de l’utilisateur
Bushi
Bushi
Message(s) : 1665
Inscription : 25 Mar. 2017
Localisation : Bourgogne

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Chagoï » 27 Février 2020, 19:18

PascalBis a écrit :Tu es très catégorique Chagoï!

Oui :D
Par contre je suis ouvert à toutes modifications de "ma" définition :)

Elise
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
 
Message(s) : 6313
Inscription : 16 Feb. 2016
Localisation : Genève, Suisse

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Elise » 27 Février 2020, 20:15

Bon je m’y colle, je crois que c’est la 4e fois que je poste à ce sujet dans divers sujets :D ... le mot shudei est un terme japonais faisant référence à une argile à très haute teneur en oxydes de fer. On l’écrit 朱泥 et on le prononce en chinois... Zhuni!!! :mrgreen:
La seule différence entre la version japonaise et la chinoise étant vraisemblablement la granulométrie (la finesse du broyage de l’argile).

Un très bon article à ce sujet sur Hojo Tea qui fait toutefois la différence entre Shudei/Zhuni et Hongni (Red clay).

Bon voilà pour la question du shudei, maintenant passons aux problèmes de cuissons.
Je ne veux rien affirmer de manière catégorique, mais je peux parler de ma propre expérience. J’ai la chance d’avoir plusieurs kyusu faits dans l’argile appelée Nosaka par Hojo Akira. Cette argile est assez proche d’une argile shudei. J’en ai qui sont cuits en oxydation et d’autres en réduction. Les essais que j’ai pu faire avec les deux ont révélé un rendu très proche sur les caractéristiques de l’infusion. Ce qui m’amène à penser que c’est plus la composition de l’argile qui a un fort impact sur le rendu et que l’atmosphère de cuisson (oxydation ou réduction) n’est que minime dans le résultat.

Maintenant pour les types de cuissons: une cuisson peut être strictement oxydante si réalisée en four électrique et réductrice si on applique une forte période de réduction (en brûlant volontairement tout l’oxygène présent dans l’atmosphère interne du four) lors d’une cuisson au gaz ou au bois. Une cuisson mixte (ou double?) est une cuisson dite « en oxydo-réduction », c’est-à-dire que les phases d’oxydation et de réduction se succèdent. Ça n’a que peu de sens de le préciser car toute cuisson qui ne se fait pas en four électrique est oxydo-réductrice, mais je pense que ce que ça veut dire c’est que la réduction est très légère, d’où la teinte rouge à peine brunâtre/violacée de la pièce (1er lien de Pascalbis).
On peut aussi parler d’oxydoréduction pour le yohen mais avec des variations d’atmosphère selon les zones du four qui font que certaines parties des pièces montrent des couleurs typique d’une cuisson en réduction alors que d’autres ressemblent à de l’oxydation.

Tsubo
Avatar de l’utilisateur
Kogo
Kogo
   
Message(s) : 12806
Inscription : 05 Sep. 2013

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Tsubo » 27 Février 2020, 20:36

Oula, ça part dans tous les sens :lol:
Elise a écrit :Bon je m’y colle, je crois que c’est la 4e fois que je poste à ce sujet dans divers sujets :D
Justement, je cherchais le post pour le citer là :huhuhu: :
Shudei :
Elise a écrit : shudei cela fait référence à une argile à très haute teneur en oxydes de fer.

Pour info Shudei (jp) = Zhuni (cn) => 朱泥

Une très bonne explication sur Hojo Tea qui fait toutefois la différence entre Shudei/Zhuni et Hongni (Red clay).


Après, shudei ou pas, la céramique de Tokoname, c'est du grès ... donc pas de cuisson à "basse température" comme pour les Raku ... les différents potiers varient certainement les températures de cuisson mais je doute qu'ils descendent sous les 1000 / 1100 ° celsius ... comme Elise, je pense que ce qui va jouer sur la porosité (ce qui semble être le "bon shudei" de Pascalbis), c'est plutôt le mélange de terre : sur mes différents Kyusu shudei de la famille Yamada je peux voir des changements suivant les époques ...

Pour Gyokko, une partie d'explication pour les prix de certains de ses kyusu tiens à mon avis à la terre utilisée (terre achetée déjà raffinée, pas de mélanges pour créer des effets, ..., à mon avis, c'est la raison n°1), au processus de construction (ses filtres sont moulés donc cela baisse le coût de production ... s'il utilise un grand four électrique pour faire de grosses cuissons, il va faire des économies d'échelle, s'il utilise des "aides" de moules partiels pour certaines parties des kyusu, etc) et au fait qu'il n'y a pas vraiment de "recherche" dans le style, qui est assez basique ...
PascalBis a écrit :On peut aussi penser à la raréfaction de la matière première ?
à priori, la "terre rouge" est utilisée à Tokoname depuis l'ère Meiji seulement ... à priori également, elle est, au moins en partie, importée depuis d'autres endroits que Tokoname ... donc pas de "raréfaction"

Chagoï
Avatar de l’utilisateur
Bushi
Bushi
Message(s) : 1665
Inscription : 25 Mar. 2017
Localisation : Bourgogne

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Chagoï » 27 Février 2020, 21:57

Oui mes il y a quand même deux, trois trucs qui me gratte la tête...
Pardon je sors... :huhuhu:

levri
Avatar de l’utilisateur
Novice
Novice
Message(s) : 87
Inscription : 13 Nov. 2019
Localisation : Maubeuge

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par levri » 27 Février 2020, 22:43

Tu as des poux ? :siffle:

Kissaki
Avatar de l’utilisateur
Bourgeon Miraculeux
Bourgeon Miraculeux
Message(s) : 6997
Inscription : 08 Jul. 2015
Localisation : Lorraine, Saint-Avold

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Kissaki » 28 Février 2020, 09:01

Merci Elise et Tsubo... cela mériterait d'épingler ces commentaires quelque part, un genre de "post pour bien démarrer" afin de ne pas se mélanger les pinceaux quand on débute ou même lorsqu'on est un tant soi peu confirmé :-_-:




Chagoï
Avatar de l’utilisateur
Bushi
Bushi
Message(s) : 1665
Inscription : 25 Mar. 2017
Localisation : Bourgogne

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Chagoï » 28 Février 2020, 14:10

Ils sont patients les admins :)
C'est des poux il y en a un rouge et l'autre moins rouge :huhuhu:

Bky
Avatar de l’utilisateur
Apprenti
Apprenti
Message(s) : 167
Inscription : 02 Jan. 2017

Re: Les Hohin et les Shiboridashi

Message par Bky » 28 Février 2020, 16:06

Merci pour le rappel Elise :thup: .

Je vais essayer de profiter du we pour chercher mon nouveau précieux :huhuhu:

PrécédentSuivant